MORTIER DE JOINTEMENT

  • à l’extérieur
  • à l’intérieur

Accessoires

Un mortier non salissant à l’usage général, utilisé pour le jointoiement de: • clinker sur les murs en maçonnerie (non armés et non porteurs), • plaquettes clinker pour façades, • plaquettes en béton imitation briques, • pierre et pierre de sable, • plaques au plâtre. Il se caractérise par : • Résistance aux conditions atmosphériques (résistant au gel et à l’eau). • Il peut être utilisé à l’intérieur des locaux, sur les cloisons, sur les façades extérieures des bâtiments et sur les poteaux dans le domaine de construction en général. • Idéal pour jointoyer les habillages poreux en ciment et en plâtre STEGU®. Préparation de la surface : Avant de commencer à jointoyer, assurez-vous que le joint du clinker ou des plaquettes est sec. Ensuite, il faut éliminer tous les résidus saillants, ainsi que la poussière qui s’est accumulée sur les joints. Préparation du mortier : Une portion de mortier gâché ne devrait pas dépasser 2 kg. Gâchez le mortier dans un seau propre, à l’aide d’un malaxeur, en versant de l’eau à plusieurs reprises. Mélangez jusqu’à l’obtention d’une masse homogène et humide (la consistance du mortier devrait ressembler à un sable humide, le mortier lui-même ne peut pas coller aux mains, une boule de mortier légèrement frappée doit se désintégrer). Ne gâchez en une seule fois qu’une portion suffisante pour 10÷15 minutes de travail. Jointoiement : À l’aide d’un fer à joints (d’une largeur adéquate), remplissez les joints uniformément en appuyant sur l’outil avec force. Ensuite, lissez la surface en passant l’outil avec une vitesse régulière. Vous pouvez finir les joints verticaux à l’aide d’un fer à joints court (ne lissez pas le mortier à plusieurs reprises, car il y a un risque d’obtenir un lustre vitreux). Une fois le mortier a durci, vous pouvez enlever ses résidus à l’aide d’une brosse. Aussi bien pendant les travaux que jusqu’à environ 48 heures après leur fin, le mur doit être protégé du soleil, de la pluie et du vent trop forts. L’apparition des efflorescences éventuelles n’est pas un défaut du produit, mais un phénomène naturel qui disparait au cours de deux ans. Outils : Fers à joints, plateau en tôle (plat ou courbé), malaxeur, seau, gants. Avant de commencer à travailler, assurez-vous que tous les outils sont propres. Recommandations : Le fait de verser différentes quantités de l’eau à la même quantité du mortier peut causer les différences de couleur. Un mortier trop humide ou des outils sales peuvent causer l’apparition d’une efflorescence et un salissement permanent de la façade. N’utilisez pas le mortier qui est tombé au sol lors du jointoiement (cela influera négativement sur l’apparence et la résistance du joint). Stockage : Le mortier au jointoiement doit être stocké en emballage non endommagé, à l’abri de l’humidité. La période de garantie de 12 mois de la date de fabrication indiquée sur l’emballage.
Information technique : • Durée de préparation : environ 3 ÷ 6 min. • Proportion : 1 ÷ 2,8 l de l’eau pour 25 kg • Température d’emploi (air et support) : +5°C ÷ +25° C • Durée pratique d’utilisation : jusqu’à 15 min. • Délai de durcissement : environ 70% de résistance en 48 heures • Délai de durcissement complet : environ 28 jours • Résistance du mortier durci à la température : de -30°C à +80°C • Consommation dépend du type des éléments à jointoyer, ainsi que de la largeur et de la profondeur du joint. Couleurs accessibles : • blanc • beige • gris • graphite